Vie communale

Les voeux du maire 2019

DISCOURS DE PHILIPPE HOUDAYER, 1er ADJOINT AU MAIRE DE PORT SAINT PERE

Mesdames, Messieurs bonsoir.
Léonard de Vinci disait : « il n’est aucune chose qui aille plus vite que les années. »

Notre cérémonie des vœux en est le parfait exemple. Et c’est toujours avec grand plaisir que je vous accueille dans notre salle de la Colombe. C’est avec un plus grand plaisir que je vous souhaite, à tous et à toutes ainsi qu’à tous vos proches, une très bonne et heureuse année. Que vous souhaiter de mieux que la santé dans votre vie, la réussite et la prospérité dans vos affaires mais surtout beaucoup d’amour tout au long de cette nouvelle année. Ces souhaits vont à chacun de vous, ainsi qu’à l’ensemble de la population, avec une pensée particulière pour les plus démunis ou ceux qui ont connus des moments pénibles en 2018, qui souffrent de maladie, de solitude ou d’isolement.

Monsieur le Maire, Gaëtan, je me retourne à présent vers toi. Au nom de la municipalité, je te souhaite, ainsi qu’à Annie ta compagne et à tes proches, une parfaite santé. Que 2019 soit riche en joie et gaieté, qu’elle déborde de bonheur et que tous les vœux formulés deviennent réalité. Que l’année nouvelle soit favorable à toutes tes tentatives et te permette de gagner les défis qui t’appellent. Sache que toute l’équipe municipale que je représente continue à te soutenir et à t’épauler dans cette lourde tâche.


« Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde. »
Jean d’Ormesson.

En transposant cette phrase à la vie de la municipalité, beaucoup peuvent penser qu’il ne se passe presque rien. Par contre, je peux affirmer que, pour assurer le bon fonctionnement de la commune, l’activité journalière est intense pour les élus et surtout pour tout le personnel communal que je remercie pour le travail, fourni tout au long de l’année.

Au cours de cette cérémonie, le maire vous fait part de nos projets pour l’année. Beaucoup se réalisent, des aléas font que certains sont reportés ou annulés. Mais il nous faut également compter sur les imprévus qui viennent quelquefois grever notre budget. Alors, c’est le moment de parler de quelques réalisations effectuées l’année passée ainsi que des principales manifestations auxquelles nous avons tous participé.

École – Enfance
Depuis deux ans, nous vous faisons part du projet, puis du début et des travaux à l’école publique pour la construction des trois classes et du préau.
Commencés en septembre 2017, aucun problème particulier n’est apparu sur le déroulement du chantier. La livraison a donc pu avoir lieu, avec juste 3 semaines de retard, dans le courant du mois de juillet. Pendant les deux mois d’été, nous avons procédé à l’aménagement complet de ces classes et nous avons déménagé la bibliothèque qui se trouve maintenant dans une des salles libérées.
Dans le bâtiment central, qui se trouvait donc dégagé de sa salle de classe et de la bibliothèque, nous avons supprimé des cloisons, refait le sol et l’électricité et peint les murs. Une vaste salle de motricité a donc été créée dans cette pièce, facilitant ainsi le travail des enseignants qui devaient se déplacer dans la salle des associations de la mairie pour l’activité des enfants.
Les enfants ont pu découvrir à la rentrée de septembre un nouveau cadre de travail, un espace de récréation recentré pour tous, donc plus sécurisant, et un vaste préau qui permet à tous de s’abriter, mais surtout de pouvoir continuer à s’amuser en cas de mauvais temps.
Le 7 septembre, nous avons inauguré cet espace, ce qui a permis aux parents d’élèves de découvrir les lieux et le matériel performant mis à la disposition des enseignements. Le budget total pour les travaux a approché les 800 000 €.
La communauté d’agglomération Pornic agglo - Pays de Retz a entrepris au printemps la construction du futur pôle enfance. La pose de la première pierre a eu lieu le 2 juillet après les travaux de fondation et de mise en place de la dalle béton. Les entreprises ont travaillé rapidement afin de ne pas empêcher les enfants de profiter du préau (qui jouxte cette réalisation) à la rentrée de septembre. Les travaux continuent, l’aménagement intérieur est en cours et la mise à disposition des bâtiments au personnel d’Anim’action devrait avoir lieu en avril ou mai.

Salle des sports
Dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 mai vers 1h10, un incendie s’est déclaré à la salle omnisports. Les pompiers, rapidement sur place, évitent la propagation du feu à l’ensemble du gymnase. Seule la zone de stockage de matériel sportif des différentes associations utilisatrices de la salle a été entièrement détruite, des dégâts sont cependant apparus dans la grande salle et la salle des arts martiaux.
La conséquence immédiate a été la fermeture de cette salle le temps que les expertises par les assurances soient effectuées et que les travaux de réparation puissent commencer.
L’accord pour les réparations n’a été donné par les assurances qu’au début du mois de septembre. Les premiers travaux urgents ont alors débuté pour permettre aux associations la continuité de leurs activités dans la commune. Après changement des ouvertures, nettoyage de toutes les salles mais surtout, expertise de la structure du bâtiment, une ouverture provisoire a été autorisée fin octobre.
Depuis, les travaux continuent. Le plafond a été entièrement repeint, bien que ces travaux n’aient été pris en charge seulement pour la moitié par les assurances. Les bardages intérieurs et extérieurs devraient être changés ce mois-ci ce qui permettra de remettre en place un nouveau modulaire pour le rangement dans les deux mois qui viennent.
Le cout total des travaux de remise en état s’élève à près de 100 000 €, avancés par la commune, dont près de 20 000 € à notre charge. Ces sommes ne comprennent pas le préjudice subi par les associations, notamment avec la perte du matériel.

City stade
Bien que les différents équipements sportifs soient à disposition de tous, les jeunes de la commune ont demandé un espace facilement accessible pour se réunir et faire un peu de sport collectif ou des entrainements.
Nous avons donc pris la décision de mettre en place un parc multisports dans la zone de loisirs, près des terrains de football, mais également des jeux pour enfants. Le choix de l’emplacement fut difficile, il fallait notamment le protéger des éventuelles inondations que peut connaitre la commune en cette période de l’année. L’emplacement de l’actuel terrain de bosses pour vélo a été choisi, une nouvelle piste sera alors créée à quelques dizaines de mètres de l’actuelle avec l’accord et l’aide de la section VTT de l’Acheneau club.
Nous avons démarché plusieurs fournisseurs de ces structures et d’entreprises de travaux publics. Un marché public a été ouvert auquel six sociétés qui fournissent des city stade ont répondu et trois de travaux publics. Après rencontre de toutes ces entreprises, la société sport nature a été retenue pour le parc et l’entreprise ECTP pour la plateforme. Les travaux ont commencé en décembre. Le terrassement est aujourd’hui terminé, la pose du goudron devrait intervenir cette semaine et l’assemblage dans deux mois.

La sécurité
"Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible."
Antoine de Saint-Exupéry
Je vous parle fréquemment des problèmes d’incivilité sur la commune mais l’année 2018 a vu une hausse très importante d’actes.
Le premier à mettre en avant est l’incendie de la salle des sports dont j’ai fait état il y a quelques instants. Pour mémoire, le feu a été mis dans une voiture volée et stationnée auprès du modulaire, entrainant les dégâts que j’ai cité.
Mais il faut aussi parler des effractions à la mairie et à l’école, avec à chaque fois portes ou fenêtres forcées et bien souvent, avec du vandalisme qui suivait. Doit-on également parler de la soixantaine de pneus jetés dans une propriété, des déchets de caves et de maisons déposés à plusieurs reprises dans les chemins communaux ? Et je ne parle pas plus des carreaux cassés, des gouttières et panneaux arrachés, des extincteurs volés ou simplement vidés, des sacs poubelles déposés hebdomadairement en plusieurs points de la commune …..
La liste est longue. Toutes ces dégradations qui monopolisent le temps des agents communaux coûtent cher ! Le travail de ces derniers ne doit pas être altéré par des tâches qui ne sont pas les leurs. Nous devons évacuer ces dépôts sauvages en déchèterie, ce qui nous est facturé, donc reporté indirectement sur vos impôts. A nous tous d’être vigilants pour continuer à vivre dans une commune agréable.

CCAS – anciens
L’association des Retz-chauffeurs s’est mise en place au cours de l’année 2018. Pour une somme modique, un membre de l’association vient vous chercher et vous conduit chez un médecin, faire vos courses, retrouver des contacts familiaux. Très rapidement, dix chauffeurs se sont inscrits et organisent les transports nécessaires à nos habitants. N’hésitez pas à en parler auprès de personnes dans le besoin, tout renseignement leur sera donné en mairie.
Le repas des ainés, animé en 2018 par le retour musical, voit le nombre de participants augmenter chaque année. Comme la galette des rois qui s’est déroulée mercredi dernier, c’est un moment convivial très attendu par nos anciens qui n’hésitent pas à monter sur la présente estrade pour raconter une histoire ou pousser la chansonnette.

Travaux
Chaque année, une part du budget est consacrée aux travaux de voirie, mais également à la remise en état des locatifs et des bâtiments dont la mairie est propriétaire.
Aux rives de l’Acheneau, suite au passage de la commission départementale de sécurité routière, l’aménagement du carrefour route de Ste Pazanne a été entrepris pour empêcher les véhicules venant de cette direction de tourner à gauche et de couper ainsi la circulation venant en sens inverse dans le virage. La pose d’une double ligne continue tout le long de la départementale du pont de l’Acheneau à la route de Port Saint Père va être effectuée dans les jours à venir. L’éclairage de la voie publique jusqu’à Pilon va enfin être finalisé.
Depuis le mois d’octobre, les médecins et autres professionnels de santé se sont réunis dans un bâtiment neuf et fonctionnel. La commune a aménagé et sécurisé les abords, notamment en busant le fossé tout le long du parking et en aménageant l’entrée et les places de stationnement sur la rue de Bel Air. L’éclairage public, du bourg jusqu’au pôle santé, commandé auprès du Sydela depuis plusieurs mois, devrait également être mis en place prochainement.
Les travaux de réfection de la voirie à la Jutière étaient prévus en 2018. Le marché a été passé. Juste avant la réalisation en septembre, nous avons appris par la société distribuant l’eau potable que le réseau entier devait être changé et que les travaux auront lieu ….. en 2019 ! Plutôt que de voir la route neuve à nouveau percée et morcelée, nous avons pris la décision de reporter nos travaux après le remplacement des canalisations.
Le cimetière n’est pas grand. L’extension est prévue à coté lorsque ce sera nécessaire. Devant la demande grandissante de places de columbarium, nous avons fait un réaménagent dans le fond du cimetière afin de mettre en place un nouveau colombaire d’une trentaine de place.

Environnement
Chaque année, avec Ste Pazanne, nous organisons une journée broyage des déchets verts mise en œuvre par les agents des services municipaux des deux communes. Les branchages sont broyés et les copeaux déposés aux pieds des plantes ou arbres, moyen simple et rapide d’éviter la repousse des mauvaises herbes et la multiplication des arrosages.
J’en profite pour faire un petit rappel à tous. Depuis le 1er janvier, l’usage et la détention de produits phytosanitaire pour un particulier est interdit.
Le compost permet également de dynamiser vos plantations. Le compostage est un processus naturel de fermentation qui permet de transformer des déchets organiques en un produit riche en humus, sans mauvaises odeurs. Il suffit de venir sur le site lors d’une permanence. Un guide composteur vous fournira un seau avec couvercle destiné à recevoir les déchets frais qui seront ensuite vidés dans le composteur. Depuis la mi-décembre, 364 seaux de déchets frais ont été apportés et vidés dans le composteur soit plus d’une tonne de déchets recyclés en compost. On estime en effet que les déchets compostables constituent entre un quart et un tiers de nos poubelles. Merci aux volontaires qui assurent la permanence le mercredi après-midi et le samedi matin.
Nous avons réorganisé au mois de mai la journée citoyenne. A l’occasion de cette journée, les habitants d’une commune apportent leur contribution au nettoyage de zones difficiles, au maintien en état de petit mobilier, à la rénovation de chemins piétonniers etc. Cette année, dans la joie et la bonne humeur, une partie des volontaires a effectué une exploration des chemins et l’autre partie, armée de pinceaux, a repeint en gris et bordeaux des bancs et des tables de piquenique, notamment au jardin de la bascule.

Festivités
La plus belle des festivités de l’année 2018 a été la coupe du monde de football qui a maintenu la France en haleine pendant un mois jusqu’à la victoire finale. Une retransmission sur grand écran a eu lieu dans la salle des associations réunissant plus d’une centaine de personnes, habitants de la commune mais également des résidents du camping. Les murs de la mairie sont solides, ils ont résisté aux cris et tapage à chaque but marqué par la France et au résultat final.
Cette période a vu les drapeaux français fleurir aux fenêtres des habitations et certains monuments publics, notamment la mairie, ont vu le leur disparaitre. Souhaitons que son nouveau propriétaire en ait fait un bon usage.
L’année 2018 a également été marquée par le centenaire de la fin de la première guerre mondiale du siècle dernier. Un long travail commun de la municipalité, de membres de l’association des jardins de l’Acheneau et des deux écoles de la commune a permis d’organiser une exposition sur la commune durant cette commémoration. Une très belle cérémonie s’est déroulée le 11 novembre notamment avec le défilé des enfants de l’église jusqu’au cimetière et la marseillaise chantée par eux après la remise d’une gerbe au monument au mort. La matinée s’est terminée à la salle de la colombe où les enfants ont chanté et récité des poèmes pour cette occasion.
Belle initiative des associations Full Baz’art et Hors tension pour l’organisation multi associatif de la fête de la musique. Le 23 juin, sous chapiteau et en plein air, différentes associations culturelles de la commune et les enfants des écoles ont offert un spectacle de 16 h 00 à 23 h 00. Ce spectacle a démontré une fois de plus l’importance et la vitalité des associations de la commune. Nous les en remercions.

Je sais, comme d’habitude, j’ai été long. Mais il y a tellement de chose à exprimer qu’une vingtaine de minutes ne suffirait pas.
Comme je viens de le dire, je tiens à remercier pour leur implication les responsables et membres de toutes les associations communales, mais également, tous les habitants de la commune qui, par leurs petits gestes quotidiens, font que la commune soit si agréable à vivre.
Je vous renouvelle à tous mes meilleurs vœux pour cette année.

Merci pour votre attention.

DISCOURS DE GAETAN LEAUTE, Maire de PORT SAINT PERE

Philippe, je te remercie pour tes vœux.
A mon tour, de te présenter, à toi et à ta famille, tous mes bons vœux pour cette nouvelle année. Que 2019 soit synonyme de santé et bonheur dans ton foyer. Qu’elle t’apporte tout ce que tu peux désirer, et plus encore !

Je le redis chaque année mais cette cérémonie des vœux est un moment important. Ce moment je le prépare avec beaucoup de sincérité, de rigueur. Je vous sais impatients de découvrir les projets de la commune.
Et puis, c’est l’occasion d’une rencontre, d’un échange avec vous tous.

Avant tout, je souhaite remercier les élus présents, Mr Jean Charrier, Conseiller Départemental, Mr Jean-Michel BRARD, Président de la Communauté d’agglo Pornic Pays de Retz.
Merci à vous, Mesdames et Messieurs les Maires, Adjoints et Conseillers des communes voisines,
Merci aux Présidents et bénévoles d’associations, aux représentants des autorités civiles et militaires.
Mesdames, Messieurs,

Participation citoyenne
Philippe vous en a parlé, à Port Saint Père, comme dans d’autres commune, l’année 2018 a été émaillée de faits de petite délinquance, et d’incivilités de plus en plus nombreuses. J’ai d’ailleurs poussé un coup de gueule à ce sujet dans l’édito de Novembre dernier. Il faut trouver une parade, du moins essayer…
Mon rôle en tant que Maire, est de m’engager dans le champ de la prévention, de la délinquance et de la tranquillité.
C’est pourquoi, je l’avais déjà évoqué, nous travaillons sur le dispositif « Participation Citoyenne ». De quoi s’agit-il exactement ? c’est un dispositif qui ne se substitue pas à la gendarmerie mais qui apporte un complément de l’action habituelle de celle-ci. Le rôle de chacun sera défini via ce protocole.
La réunion d’information promise pour cette mise en place va être déterminée après le prochain Conseil Municipal qui avalisera cette démarche.
Lors de cette prochaine réunion publique, des référents seront nommés sur la base du volontariat. Mais ce sera à vous tous, résidents, d’être vigilants. C’est un renforcement des liens de solidarité de voisinage qui vous est demandé. Ceci ayant pour but de renverser le sentiment d’insécurité que certains peuvent ressentir, mais aussi de dissuader les délinquants…

Pourtant, dans notre commune, le climat est plutôt habituellement serein, tranquille. Le monde associatif est bien présent, et vous propose tout au long de l’année, différentes manifestations. D’ailleurs, l’année dernière, Anim’action a fêté ses 70 ans. Née en en 1948, l’Animation Familiale et Rurale a su déployer ses actions au profit des petits et des plus grands. Gestionnaire de l’accueil périscolaire, du centre de loisirs, c’est aussi un espace de vie sociale. Et le partenariat engagé avec la Commune et la Communauté de Communes en font un acteur structurant de notre territoire.

Urbanisme
Nous allons maintenant évoquer la révision du PLU. En cours depuis 2016, cette révision a pour but de déterminer de nouveaux espaces de vie en tenant compte des contraintes nombreuses propres à notre territoire. Je veux évoquer entre autres, les monuments historiques, la présence de l’Acheneau, les zones Natura 2000, les zones naturelles protégées, les zones humides, inondables, les secteurs protégés pour la vigne, les espaces agricoles pérennes, nos routes départementales, la déviation de la RD751, etc… A cela s’ajoutent les différentes réglementations qui obligent à densifier et réduire la consommation d’espace à urbaniser. Vous voyez, c’est un dossier épineux et bien complexe ! mais nous n’avons pas le choix ! Si nous voulons que nos jeunes puissent s’installer, que la population ne soit pas que vieillissante, il est nécessaire de trouver les 2 hectares et demi qui manquent aujourd’hui pour pouvoir valider ce PLU. Si nous voulons que Port Saint Père évolue intelligemment, nous devons mener à bien ce projet.

Pour information, en 2016, il y eu 26 permis de construire, 46 en 2017 et 55 l’année dernière. Cette évolution est importante, car beaucoup de permis ont été déposés dans des villages. En effet, je le disais juste avant, la loi ALUR impose à court terme la disparition des zones constructibles dans les villages et exige la densification des bourgs. Certes, ces constructions font grossir nos villages et ne sont pas du gout de tout le monde, mais nous ne pouvons pas nous y opposer.

Concernant Bauvet, et suite à l’enquête publique et à l’avis favorable du commissaire enquêteur sur le projet, le Plan Local d’Urbanisme a fait l’objet d’une modification, votée lors du conseil municipal du 25 juin 2018, pour permettre l’ouverture à l’urbanisation du site. Le permis d’aménager a été déposé, et est en cours d’instruction. La commercialisation des lots devrait commencer fin 2019. Pour rappel, ce sera à terme 90 logements diversifiés : primo-accédant, logements sociaux, terrains libres de constructeurs sur des terrains entre 400 m2 et 500 m2. Enfin une réserve foncière a été aussi mise de côté pour la commune. A savoir que tous ces permis seront soumis à l’approbation des bâtiments de France.

Attaquons le nerf de la guerre : les finances
La municipalité doit veiller à ses finances. Budget d’investissement, de fonctionnement. Chaque budget doit être à l’équilibre. La comptabilité des mairies n’est pas simple et ne fonctionne pas comme une boîte privée ! Par exemple, nous collectivité, nous ne récupérons pas la TVA en totalité. On perd donc quelques pourcentages à chaque fois. On ne dépasse pas non plus les 250 000 € d’emprunts en investissement pour ne pas surendetter la commune. Dure problématique…

D’autant plus que nous nous étions engagés, lors de notre campagne à ne pas augmenter les impôts. Cette promesse a été respectée. Et nous maintenons le cap ! et ce malgré les baisses de dotation imposées par l’Etat. Cette baisse représente un manque à gagner de 100 000 € par an. Dans ces conditions, difficile de réaliser tous les travaux nécessaires tout comme nos projets, … y compris ceux qui nous tenaient le plus à cœur… comme celui de la salle de sports… à mon grand désarroi, et je le sais aussi, au grand dam des associations sportives, premières concernées. En effet, ce dossier qui nous a demandé beaucoup d’énergie et de temps, nécessite aussi un gros budget. Or, après avoir écumé toutes les solutions possibles, et essuyé de nombreux refus des différentes instances, je suis au regret de vous annoncer qu’il ne nous est pas possible d’agrandir la salle, ni de la réhabiliter… notre budget nous permet seulement de procéder à quelques rénovations succinctes comme l’éclairage et les sanitaires ainsi que l’entretien courant.

Un autre bâtiment sollicite un budget conséquent : l’église.
En effet, des réparations urgentes sont nécessaires. La toiture de l’église vieille de 58 ans, s’est en partie envolée lors de la tempête de 2017. Si la remise en état nous a déjà coûté 60 000 €, nous avons aujourd’hui un nouveau problème : des ardoises se décrochent régulièrement et tombent dans les gouttières, mais pourraient aussi tomber sur des passants ou des voitures ! il s’agit donc d’une question de sécurité. Nous n’allons donc pas avoir d’autres choix que d’entamer d’importants travaux, rapidement et ce, en passant un marché public évalué à environ 400 000 €.

Enfin, il y a le Restaurant Scolaire.
Si nous avons eu pas mal de constructions sur la commune, nous avons eu aussi des naissances : 16 garçons et 15 filles en 2018.
Ces bébés utiliseront à terme le pôle enfance, puis rejoindront nos écoles, et bien sûr le restaurant scolaire. Celui-ci composé d’une équipe de 8 agents, est à l’étroit. Le pôle enfance, à quelques mois de sa mise en service va dégager de l’espace et va permettre ainsi d’entamer les travaux d’agrandissement nécessaire pour accueillir nos bambins dans des conditions plus confortables.

Tout cela, rend notre gestion délicate. D’autant plus, et je l’avais déjà évoqué lors d’une précédente cérémonie des vœux, que nous allons vers une obligation certaine : l’autofinancement.
Et pour ça, pas d’autres choix que de se séparer de quelques réserves foncières, c’est-à-dire vendre des terrains qui nous appartiennent et qui sont actuellement quantifiés au PLU comme étant constructibles. J’imagine que vous vous demandez de quels terrains je parle… à titre d’exemple, il y a ce qu’on appelle une dent creuse en haut de la rue des Frênes, c’est-à-dire un terrain vierge entre 2 constructions.

Malgré toutes ces difficultés nous avançons dans de nouveaux projets. Actuellement nous travaillons sur la réalisation d’une résidence seniors. Le terrain vague situé en prolongement du champ de foire est idéalement situé pour accueillir une population désireuse de se rapprocher du bourg. Suite à appel d’offres, nous avons reçu 2 propositions que nous étudions actuellement. Le choix sera fait dans les jours à venir, pour un début de travaux début 2020.

Enfin, et je sais que vous attendez des nouvelles fraîches, l’avancement des travaux de l’axe Nantes/Pornic.
Il nous a bien été confirmé que les travaux de la 1ère tranche, soit le doublement de la portion St Léger/Port Saint Père, verront le jour début 2020. N’est-ce pas Jean ? Les études phoniques sont en cours, des comptages sont réalisés, qui j’en suis sûr vont révéler une augmentation de la circulation puisque depuis mi-décembre, la commune de Vue est interdite aux poids lourds et déviée par la route de Pornic pour une bifurcation au Pont Béranger.

En parallèle, des compromis de vente ont été signés pour l’achat des terrains à la Paternière pour la réalisation d’un rondpoint afin de sécuriser le franchissement de la RD751.

Mon discours touche à sa fin, et le moment est venu de vous communiquer quelques petites infos toujours intéressantes :

Côté aide à la personne, le Clic a bénéficié d’un transfert de compétences et a rejoint Pornic Agglo. Et depuis le 1er Janvier, une antenne a ouvert ses portes dans les anciens locaux de la Communauté de Communes à Ste Pazanne.

Toujours au chapitre de la solidarité, la commune a choisi d’étudier la mise en place d’une mutuelle communale à l’attention de tous. Nous avons déjà reçu un premier prestataire, et allons en recevoir prochainement un 2ème. Nous ne manquerons pas de vous informer de l’avancement de ce dossier.

Côté Etat civil, nous avons procédé en 2018 à 11 mariages, 16 PACS, et 2 baptêmes civils.

L’année dernière je vous annonçais la création d’une page Facebook pour la Mairie. Beau succès : nous y comptons 262 amis. Avec des publications qui approchent parfois les 2 000 vues, ce nouveau mode de communication est une réussite.

Et pour clore, une fois n’est pas coutume, j’ai une mauvaise nouvelle…
Au dernier recensement, selon l’INSEE, la population de Port Saint Père s’élève à 2910 habitants.
Je suis donc au regret de reconnaître que Rouans est dorénavant plus important que nous… avec 2913 habitants ! La rivalité qui existe entre nos 2 communes continue ! Mais à Port Saint Père, ensemble, nous allons toujours dans le bon sens ! Alors si nous avons perdu une bataille, nous n’avons pas perdu la guerre ! Et nos jeunes étant vigoureux, je suis bien certain que nous allons repasser devant très rapidement !

Avant de passer la parole à Jean-Michel BRARD, je tiens à vous remercier, chacun, sincèrement, pour votre présence.
Remercier également les présidents d’associations et leurs membres actifs, qui participent à ce que la commune soit dynamique et attrayante.
Remercier bien sûr le personnel communal, pour son professionnalisme et son implication quotidienne, pour le bon fonctionnement du service public et de la collectivité en général.
Remercier l’ensemble de mon équipe toujours aussi motivée, pour son soutien sans faille.
Enfin, et pour conclure, remercier, nos familles, nos conjoints. Sans leur soutien, et leur abnégation face à nos absences, la charge serait beaucoup trop lourde à porter…

Merci de votre attention.

- Le discours des vœux 2019

- Le discours des vœux 2018

- Le discours des vœux 2017

Mairie de Port Saint-Père

Mentions légales | Plan du site | Contact | Accueil